L’assainissement individuel : ce que vous devez savoir

En règle générale, une habitation se doit d’être reliée au réseau public des eaux usées. Communément appelée « tout-à-l’égout », cette infrastructure n’est cependant pas toujours accessible en fonction du lieu de résidence. Dans ce cas, le logement doit être équipé d’un système autonome de traitement des eaux. On parlera alors de solution d’assainissement individuel ou encore d’Assainissement Non Collectif (ANC).

Ce domaine est scrupuleusement encadré par la loi. L’objectif est avant tout sanitaire puisqu’il s’agit d’éviter tout risque pour la santé publique, tout en préservant l’environnement et les ressources en eau. Dans ce contexte, il conviendra de mettre en place l’un des équipements suivants :

  • Fosse toutes eaux / fosse septique
  • Micro-station d’épuration
  • Séparateur d’hydrocarbure
  • etc.

Ces installations sont soumises aux contrôles réguliers du SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif). Cette entité s’attachera à valider la conformité de vos équipements au moins une fois tous les 10 ans.

En tant que propriétaire, vous êtes tenu de justifier d’un système d’assainissement aux normes. Dans le cas contraire, vous devez réaliser toutes les mesures correctives nécessaires dans un délai de 4 ans. En cas de vente de l’habitation, cette échéance est réduite à 1 an.

Assainissement individuel : la terminologie qu’il faut connaître

Une installation d’assainissement individuel doit être dimensionnée en fonction des besoins du logement équipé. La capacité de traitement de votre dispositif s’exprime en « Equivalent Habitant (EH) ». Il existe plusieurs façons de déterminer l’EH de votre logement. Une manière simple est de vous baser sur le nombre de pièces principales de votre habitation (surface minimale de 7m² avec une hauteur sous plafond d’au moins 2,30 m.) Ainsi, une maison avec 5 pièces principales aura besoin d’une installation capable de traiter 5 EH.

On parlera d’assainissement individuel non collectif jusqu’à 20 EH. Au-delà, il s’agira d’opter pour un système d’assainissement semi-collectif.

Vous avez des questions ? À Osselle dans le Doubs, EPUR’BIO est là pour vous apporter des réponses concrètes.

Contactez-nous

La micro-station d’épuration et toutes nos solutions d’assainissement non collectif dans le Doubs et au-delà

Depuis 2009, EPUR’BIO est au côté des particuliers, professionnels et collectivités pour tous leurs besoins en matière de traitement des eaux. Notre expertise et la diversité de nos produits nous permettent de satisfaire à des demandes de grande ampleur. Ainsi, qu’il s’agisse de faire face à 5 ou à 2000 EH (Équivalent Habitant) nous avons toutes les ressources et dispositifs nécessaires.

Après étude de votre situation, nous saurons vous orienter vers l’un de nos équipements :

  • Micro-stations d’épuration
  • Filtres compacts
  • Séparateurs d’hydrocarbures
  • Stations de relevage des eaux
  • etc.

Focus sur la micro-station d’épuration EasyOne de GRAF

Pouvant traiter jusqu’à 15 EH, elle représente une véritable révolution dans son domaine. Elle est constituée d’une seule cuve avec une seule chambre de traitement. Grâce à sa conception, elle ne nécessite pas de ventilation secondaire à installer sur le toit. La mise en place s’en trouve grandement facilitée. Parmi ses autres points forts, vous apprécierez :

  • Un fonctionnement peu énergivore et silencieux
  • Une fréquence de vidange réduite
  • L’absence de mauvaises odeurs
  • L’absence de pièces d’usure dans la cuve
  • Une pose simplifiée : dans la nappe phréatique sans ancrage jusqu’à la base du dôme, ou sous la voirie sans dalle béton.

En savoir plus

Zoom sur le filtre compact

Ce type d’ANC fonctionne de manière très simple. Dans un premier temps, les eaux usées sont recueillies dans une fosse toutes eaux dans laquelle s’effectue le « pré-traitement ». Concrètement, les matières les plus facilement collectables sont éliminées par décantation. Ensuite, les eaux passent à travers un filtre sur lequel se développent des bactéries épuratrices. Charge à elles de supprimer les matières polluantes restant dans l’eau.

Le filtre compact opère de manière autonome : il ne nécessite aucun branchement électrique. En outre, son entretien est facilité et sa fréquence de vidange réduite.

En savoir plus

Pour l'entretien et le dépannage de votre micro-station

Pour que votre installation puisse livrer son plein potentiel, il est essentiel qu’elle soit régulièrement entretenue. Depuis Osselle, EPUR’BIO intervient dans toute la Franche-Comté pour la maintenance annuelle de ses dispositifs. À cette occasion, nous vérifions notamment l’électronique, le compresseur, les filtres, la pompe de relevage, les ventilations éventuelles, etc.

Pour toute micro-station de 5 EH à 9 EH, nous vous proposons une forfait annuel à 110 € TTC.
Celui-ci inclut le déplacement et l’intervention sur l’un de nos équipements.

Nous dépannons également nos installations sous un délai de 48h, sur devis.

Devis gratuit